– Livre – La Blockchain

82
0
Partager cette information :

Blockchain

Le livre « Blockchain » sous-titré « vers de nouvelles chaînes de valeur » (nouvelle édition augmentée) est le résultat d’un travail collectif de 5 auteurs. Europe Economie l’a lu pour vous et nous vous en proposons une recension. Ce sujet est important, en effet, ce phénomène économique et sociétal, cette rupture technologique qu’est la Blockchain, reste mal comprise, car complexe et singulière. Or, « le potentiel permis par la Blockchain semble aussi prometteur que celui d’Internet au début des années 2000 », estime les auteurs, il ne faut donc pas passer à côté. Cet ouvrage invite à maîtriser cette innovation.

Qu’est-ce que la Blockchain ?

La Blockchain est une technologie. Elle repose sur une base de données distribuée, et elle se présente comme un réseau composé de plusieurs machines, les fameux nœuds. Un bloc est le nom donné à l’élément permettant de stocker des données inscrites dans la Blockchain. Ces blocs de données sont liés les uns aux autres, ou chaînés, formant ainsi la chaîne de bloc : la Blockchain.
Les auteurs du livre donnent plusieurs définitions de la Blockchain dont celle-ci : « grand livre de comptes distribués enregistrant à intervalles de temps réguliers l’ensemble des transactions du système. Ce registre distribué (Distributed Ledger) s’appuie sur une chaîne de blocs d’informations venant s’imbriquer les uns dans les autres. Chaque nouvelle transaction est enregistrée dans un nouveau bloc d’information qui vient s’agréger aux blocs précédents afin de mettre à jour le registre de transactions ». Plus le nombre de blocs créés dans la Blockchain est important, plus celle-ci devient robuste. La seule condition pour accéder à la Blockchain est d’avoir un accès Internet.

Quel est l’intérêt de la Blockchain ?

– La confiance. La Blockchain introduit un système décentralisé de transactions de toute nature « si fiables et si garanties que la notion même de confiance devient obsolète », explique les auteurs.
– L’établissement de contrats intelligents (« smart contracts »). Ils sont une adaptation du concept de contrat, dans l’économie traditionnelle, à l’écosystème de la Blockchain. « Les Smart Contracts sont à la technologie Blockchain ce qu’est le Web à la technologie Internet ».
– Le moyen d’optimiser les process et de réduire les coûts (Blockchains privés, permissives notamment).
– L’opportunité de s’adresser à de nouveaux marchés créés par la Blockchain.
– Enfin, la création d’une monnaie décentralisée et numérique. La technologie Blockchain a permis la création du Bitcoin en 2008 et d’autres crypto-monnaies, également appelés tokens (« jetons ») ou crypto-actifs. « De façon générale, un token peut être défini comme une valeur digitale (représentant des droits ou des actifs de toute nature stockés dans un registre), échangeable ».

Des exemples d’applications

Les entreprises de l’économie traditionnelle cherchent à exploiter la Blockchain pour diversifier leur offre, améliorer l’usage de produits existants ou optimiser leurs process. Les cas d’usage sont nombreux et concernent la quasi-totalité de la sphère économique. Dans le secteur des médias, l’utilisation des Smart Contracts représente un moyen d’automatiser, tout au moins partiellement, les transactions liées aux paiements de droits d’auteur, afin de fluidifier le processus. Dans le secteur des services financiers, Natixis a réalisé en 2017, en partenariat avec Trafigura et IBM, la première solution Blockchain permettant de réaliser des opérations de « trade finance » sur le marché des matières premières. Cette initiative permet une transparence accrue et une efficacité opérationnelle optimisée. Cependant, le cas d’usage le plus communément évoqué, testé et implémenté est celui de la traçabilité. Par exemple, le diamantaire De Beers travaille à la création d’un registre sécurisé recensant l’ensemble des diamants et leurs parcours. Carrefour, lui, a communiqué sur la mise en place d’une solution Blockchain pour assurer au client une transparence quasi parfaite des denrées alimentaires au long de la supply chain. Dans le secteur de l’énergie, Engie a développé en partenariat une infrastructure Blockchain de fourniture de services de confiance numérique. Dans le secteur des jeux vidéos, la société française Atari travaille sur un projet de Blockchain (voir vidéo ci-dessous). La liste des exemples est longue.

Il existe néanmoins un petit point noir, la consommation d’électricité constitue un des principaux facteurs polémiques de la Blockchain. Mais « nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements des possibilités de la Blockchain », déclarent les auteurs du livre.

Fiche technique

. Titre : Blockchain – Vers de nouvelles chaines de valeur
. Auteur(s) : Martin Della Chiesa, François Hiault, Clément Téqui, Nicolas Bouzou et Thibaut Gress
. Editeur : Eyrolles
. Pagination : 320 pages

Print Friendly, PDF & Email
Partager cette information :



Services aux Entreprises, Devis gratuit

Laisser un commentaire