Les comptes publics 2020 de la France dans le rouge

107
0
Partager cette information :

Les comptes publics 2020 de la France dans le rouge

La Cour des comptes publie un rapport sur la situation et les perspectives des finances et comptes publics de la France : le pays, et donc ses habitants les Français, ont subi un choc financier majeur en 2020. Les mesures de restrictions d’activités et de déplacements prises par le gouvernement à partir du mois de mars 2020 face à l’épidémie de Covid-19 (Coronavirus) ont conduit à une chute brutale de l’activité économique : le PIB a reculé de 7,9 % en 2020, un niveau de récession jamais atteint en période de paix. L’impact sur les finances publiques est considérable, avec des pertes très importantes de recettes pour l’ensemble des administrations publiques (-63,8 milliards d’euros). Parallèlement, les dépenses ont enregistré une augmentation très élevée, à hauteur de 92,8 milliards d’euros en 2020, en partie liée aux mesures de soutien de l’économie mises en place. Le déficit a atteint 9,2 points de PIB. En conséquence, la dette publique a augmenté de près de 20 points de PIB par rapport à 2019, pour s’établir à 115,1 points de PIB (soit 2 650 milliards d’euros).

Les prévisions pour les comptes publics 2021, et après

Concernant les comptes publics de l’année en cours, le gouvernement prévoit un redémarrage de l’économie avec une croissance estimée à 5 %. Du fait d’un rebond partiel des recettes et d’une dépense publique toujours en hausse, en lien notamment avec la montée en puissance du plan de relance, le déficit public resterait élevé, à 9,4 points de PIB. La dette publique progresserait de 190 milliards d’euros et s’établirait à 117,2 points de PIB en 2021, en augmentation de 2,1 points par rapport à l’année précédente.
Le déficit structurel en 2021 resterait très élevé (-7,3 points de PIB ou moins 4 ½ points hors mesures d’urgence). À l’issue de l’année 2021, la France ferait ainsi partie des pays de la zone euro dont la situation des finances publiques est la plus affectée par la crise.
Dans le programme de stabilité d’avril 2021, le gouvernement se donne pour ambition de ramener le déficit public sous 3 % en 2027. Ce niveau de déficit permettrait ainsi à la dette de commencer à s’infléchir à cet horizon. En l’absence de mesures prévues de hausse de la fiscalité, cet ajustement reposerait sur une maîtrise renforcée de la dépense publique.

Un mot sur la dette publique française

La dette publique a augmenté de plus de 1 000 milliards d’euros depuis la crise financière de 2008. Pour faire face à l’augmentation des besoins de financement, les administrations publiques ont pu bénéficier de conditions exceptionnelles sur les marchés financiers. Comme elle l’a souligné dans son rapport au Premier ministre sur la stratégie de finances publiques pour la sortie de crise et l’amélioration des comptes publics, la Cour des comptes estime nécessaire de renforcer le niveau de la croissance économique potentielle et de fixer le rythme de progression des dépenses conduisant à une réduction du déficit public suffisante pour permettre une décrue de l’endettement public au plus tard à compter de 2027.

Print Friendly, PDF & Email
Partager cette information :



Services aux Entreprises, Devis gratuit

Laisser un commentaire