Résultats financiers 2017 d’Engie

Partager cette information :
Résultats financiers 2017 d’Engie

DR

Le fournisseur de gaz naturel et d’électricité Engie enregistre un chiffre d’affaires de 65 milliards d’euros pour 2017, en croissance brute de 0,3 % et en croissance organique de 1,7 % par rapport à 2016. Le résultat net part du groupe est de 1,4 milliard d’euros, en forte amélioration. « Le repositionnement ambitieux que nous avons effectué en réinvestissant massivement dans la production d’électricité bas carbone, les infrastructures et les solutions clients a permis de poser les bases solides permettant à Engie d’entrer dans une nouvelle dynamique de croissance. Nous avons désormais un portefeuille d’activités plus propre, moins risqué et plus rentable », déclare Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie. Ces résultats sont les conséquences d’un repositionnement : 13,2 milliards d’euros de cessions d’actifs et 13,9 milliards d’euros d’investissements sécurisés dans des activités rentables aux perspectives de croissance attractives, tout en réalisant plus d’un milliard d’euros d’économies. Au 31 décembre 2017, la dette nette s’établit à 22,5 milliards d’euros, soit une réduction de 2,3 milliards d’euros par rapport à fin décembre 2016.

Ebitda contributif par segment en Europe

L’Ebitda du groupe Engie s’élève à 9,3 milliards d’euros, en recul de 1,8 % en brut mais en croissance organique significative de 5,3 %.
– L’Ebitda du segment Benelux est en décroissance organique. Cela s’explique par les activités merchant, l’activité nucléaire étant impactée par la baisse des prix de vente captés et par les arrêts non programmés des centrales de Tihange 1, Tihange 2 et Doel 3. Ces effets sont en partie compensés par la bonne performance des moteurs de croissance sur les activités de solutions clients, de commercialisation de gaz et d’électricité, de production d’électricité renouvelable, ainsi que par les économies réalisées dans le cadre du programme Lean 2018.
– L’Ebitda du segment France est en amélioration du fait des activités renouvelables et solutions clients, résultant de l’augmentation des volumes vendus d’électricité sur le marché des particuliers, des marges dégagées sur les activités de développement, de construction et de cession partielle des parcs éoliens et solaires (DBSO) et de la bonne performance des activités de réseaux. Ces effets sont partiellement compensés par une moindre production électrique d’origine hydraulique, par la diminution des volumes et des marges de commercialisation de gaz sur le marché des particuliers, ainsi que par un effet température défavorable.
– L’Ebitda du segment Europe hors France et Benelux en hausse atteste de la performance soutenue des moteurs de croissance. Celle-ci est principalement due à l’amélioration des marges et des volumes sur les activités de commercialisation (d’électricité et de gaz) au Royaume-Uni, aux activités de solutions clients notamment en Italie et de distribution de gaz en Roumanie, ainsi qu’aux économies réalisées dans le cadre du programme Lean 2018.
– L’Ebitda du segment Infrastructures Europe affiche une décroissance organique liée à la baisse des volumes de commercialisation des capacités de stockage en France, à l’effet négatif des révisions tarifaires de 2017 sur les activités de transport et de distribution de gaz, et à l’évolution défavorable des températures en France.
– L’Ebitda du segment GEM & GNL est en repli par rapport au 31 décembre 2016. Cette décroissance s’explique principalement par les activités merchant du fait d’effets prix négatifs, de révisions des conditions d’approvisionnement en gaz gazeux moins importantes en 2017 qu’en 2016, et de difficultés d’approvisionnement en gaz dans le sud de la France en janvier 2017 lors de la vague de froid. Ces effets négatifs sont partiellement compensés par les révisions de prix de contrats d’approvisionnement en GNL conclues en 2017 et par des économies de coûts réalisées dans le cadre du programme Lean 2018.
– L’Ebitda du segment Autres est en forte hausse organique, du fait notamment de la bonne performance des activités de production d’électricité à partir de gaz en Europe (activité merchant) et des activités de commercialisation d’électricité aux professionnels en France. Par ailleurs, l’Ebitda a bénéficié des économies réalisées dans le cadre du programme Lean 2018, notamment au siège.

Dividende

Au titre des résultats 2017, Engie confirme le paiement d’un dividende de 0,70 euro par action, en numéraire. Au titre des résultats 2018, le fournisseur d’énergie annonce une nouvelle politique de dividende, avec un dividende en hausse (+ 7,1 %) à 0,75 euro par action en numéraire.

Print Friendly, PDF & Email
Partager cette information :



Services aux Entreprises, Devis gratuit

Laisser un commentaire