Numérique : créer des alternatives européennes aux GAFAM américains

247
1
Partager cette information :

Numérique : créer des alternatives européennes aux GAFAM américains

Pierre Ménat a écrit un livre intitulé « France cherche Europe désespérément ». Ancien ambassadeur de France dans des pays européens (Pays-Bas, Pologne, Roumanie), conseiller de deux ministres des Affaires étrangères, conseiller du président Chirac pour l’Europe, deux fois directeur des Affaires européennes au Quai d’Orsay, il a suivi de l’intérieur la marche de l’Union Européenne pendant plus de trente ans et est donc bien placé pour donner son opinion sur la France et l’Europe.
Les trois premiers quarts de l’ouvrage raconte l’histoire de l’Union Européenne. Pierre Ménat part de 1948. Un voyage dans le temps passé, au fil du roman de l’Union Européenne qui s’écrit depuis soixante-dix ans, en privilégiant l’initiative et le prisme français. Nous n’évoquerons pas cette partie dans cet article car Europe Economie n’est pas un média consacré à l’histoire.
Le dernier quart restant du livre est véritablement politique et Pierre Ménat y est force de proposition. Europe Economie n’est pas non plus un média consacré à la politique, mais nous nous focaliserons, dans les questions politiques, uniquement sur le sujet important du numérique.
Pierre Ménat observe qu’« en matière numérique, l’hégémonie américaine est incontestable. Les entreprises américaines se sont imposées partout : moteurs de recherche, achats en ligne, plateformes, systèmes d’exploitation. Les fameux GAFAM – Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft – concentrent une immense part du marché numérique mondial. Sur les dix sites les plus visités au monde, neuf sont affiliés à des acteurs américains, alors que 80% de leurs utilisateurs ne sont pas localisés sur le continent nord-américain ». L’Union Européenne a pour l’instant réagit mollement. Elle a assuré la régulation des réseaux de télécommunications à travers l’attribution des fréquences, protégé les consommateurs (Règlement européen sur la protection des données) ou abordé des thèmes comme la cybersécurité ; mais il demeure un retard massif de l’Europe.
Dans cette perspective, Pierre Ménat propose deux actions : « la première est d’abandonner notre attitude bienveillante à l’égard de la domination des GAFAM. En matière de concurrence, la commissaire Vestager a ouvert courageusement la voie. Mais les Etats les plus libéraux demeurent opposés à des mesures de taxation pourtant nécessaires. La seconde action nécessaire est de préparer la nouvelle révolution numérique : objets connectés, réalité virtuelle, véhicules autonomes. Pour cela, une stratégie offensive s’impose pour permettre aux champions européens d’émerger. Cette stratégie doit être fondée sur un effort massif de recherche et bien entendu sur ce qui a permis le succès des GAFAM : un régime fiscal très favorable ». Le moteur de recherche Qwant semble être un de ces champions européens qui émerge actuellement. Par ailleurs, à Europe Economie, nous pensons qu’avec ou sans monnaie unique, avec ou sans Union Européenne, il faut taxer les profits des GAFAM en France et en Europe. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

Fiche technique

. Titre : France cherche Europe désespérément
. Auteur(s) : Pierre Ménat
. Editeur : L’Harmattan
. Pagination : 318 pages

Print Friendly, PDF & Email
Partager cette information :



Services aux Entreprises, Devis gratuit

1 commentaires

Laisser un commentaire