Qwant devient le moteur de recherche de l’administration française

410
0
Partager cette information :

Qwant devient le moteur de recherche de l'administration française

Qwant se félicite du choix fait par l’Etat Français de déployer son moteur de recherche par défaut dans l’administration. Cette confirmation est une reconnaissance de la capacité de Qwant à proposer une offre répondant aux enjeux de protection des données personnelles et de souveraineté numérique. « C’est la preuve que nous pouvons bâtir une offre technologique en France qui répond à nos enjeux de souveraineté. Je suis fier de nos équipes et tiens à remercier l’Etat de la confiance qui nous est accordée », déclare Eric Leandri, co-fondateur de Qwant. Celui-ci cèdera la présidence à Jean-Claude Ghinozzi le 15 janvier 2020 et deviendra le président du Comité stratégique et scientifique de Qwant et membre du Conseil de gouvernance.
C’était à l’occasion de Vivatech 2019, que Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du Numérique, avait annoncé que les directions des systèmes d’information (DSI) de l’État et de l’administration française seraient invitées à installer Qwant comme moteur de recherche par défaut. Les services de l’État ont en effet identifié une série de critères techniques et juridiques que doit remplir un moteur de recherche installé par défaut sur les postes des agents de l’administration, puis déterminé que « le seul capable de répondre aux attentes du gouvernement » est Qwant. Ce choix, après une phase d’audits pour lesquels Qwant a ouvert l’ensemble de ses codes sources, est aujourd’hui confirmé par une note envoyée aux administrations par la direction interministérielle du numérique (DINUM), ainsi que la presse l’a rapporté.
Grâce à ses choix technologiques dont la pertinence est ainsi reconnue, Qwant permet de garantir notamment la non-traçabilité des recherches et la non-corrélation des requêtes et donc d’assurer un niveau optimum de confidentialité des recherches des agents publics dans leur environnement professionnel. Qwant est également une solution européenne qui dispose d’une capacité d’autonomie d’indexation et de classement des résultats de recherche.

De nombreuses bascules sur Qwant déjà opérées

En parallèle d’une adhésion grandissante du grand public, depuis 2018 de grands acteurs publics et privés ont d’ores et déjà fait le choix de Qwant. Côté public, l’Assemblée Nationale, le Conseil Économique, Social et Environnemental, le Ministère des Armées, le CNES, le CEA, la Banque de France, certains services de l’Etat et Ministères utilisent Qwant au quotidien. Les collectivités, soucieuses de s’engager pour un numérique de confiance et inclusif ont massivement basculé sur Qwant : 10 des 13 régions de France utilisent ou sont en cours de bascule. De nombreux départements, dont les Hauts-de-Seine, Ille-et-Vilaine, la Haute-Garonne, etc. ont fait le même choix. De petites, moyennes villes et des métropoles utilisent aussi Qwant par défaut à l’instar de Paris, Rennes, Nice, Toulouse, Issy-les-Moulineaux, Valence-Roman Agglo, Le Trilport, etc.
Côté privé, en dehors des Particuliers soucieux de leur vie privée, de nombreuses TPE, PME et ETI, et des groupes emblématiques ont fait le choix d’adopter le moteur de recherche Qwant par défaut. Parmi eux : Thalès, Safran, Crédit Agricole, BNP Paribas, Caisse d’Épargne, France Télévisions, MGEN, AG2R La Mondiale, Allianz, Groupe Nice Matin, Michelin France, Bodez, etc. Qwant représente aujourd’hui 4 à 5 % du marché de la recherche en France.

Print Friendly, PDF & Email
Partager cette information :



Services aux Entreprises, Devis gratuit

Laisser un commentaire